jeudi 3 avril 2014

Découverte inattendue d’anneaux autour d’un petit corps du Système solaire

Pour CAPES et Agreg
Thèmes : planètes, système solaire

Article proposé par Philippe Sarda

Petit corps du Système solaire, Chariklo entre dans l'histoire de l'astronomie, suite à des travaux menés par un consortium international impliquant l'Observatoire de Paris. On vient de lui découvrir un mini système d'anneaux, à la faveur d'une occultation stellaire. Jusqu'à présent, seules les planètes géantes, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune étaient connues pour posséder des anneaux. Tout à fait inattendue, cette curiosité s'ajoute donc au tableau, non sans susciter de nombreuses interrogations. Ce résultat marquant paraît en ligne dans la revue Nature, le 26 mars 2014.
 

Illustration © Lucie Maquet / Observatoire de Paris / LESIA
L’occultation de l’étoile UCAC4 248-108672 par cet objet, survenue le 3 juin 2013 a été suivie depuis une quinzaine de sites au Brésil, en Argentine, en Uruguay et au Chili, associant des observatoires professionnels et des amateurs. La détection de deux brèves extinctions de l’étoile, symétriquement avant et après sa disparition derrière Chariklo, vues de plusieurs sites et se répartissant le long d’une ellipse n’a rapidement laissé aucun doute sur la présence de deux anneaux, excluant toute autre explication, comme des jets cométaires.
Structurellement, il s’agit de deux anneaux minces, circulaires, partiellement transparents et séparés de 8 km. L’anneau intérieur, 2013C1R, a une largeur de 6 à 7 km. L’anneau extérieur, 2013C2R, est plus étroit et plus diffus avec une largeur de 3 à 4 km.
Les scientifiques ne s’attendaient pas à trouver des anneaux autour de Chariklo. Pour en expliquer l’origine, ils émettent plusieurs hypothèses, notamment celle d’une collision. Celle-ci aurait arraché de la matière au corps central et cette matière se serait stabilisée en orbite par un mécanisme inconnu. Les chercheurs pensent que la matière dans le futur pourrait se ré-accréter en satellite. Mais quelle est la stabilité d’un tel système ? Quelle est sa durée de vie ? Combien en existe-t-il dans le système solaire ? Autant de questions passionnantes qui mettent les théoriciens au défi et ouvrent un nouveau domaine de recherche.
"Source : Actualités du CNRS-INSU" du Mercredi, 26 Mars 2014
 
Article original :
A ring system detected around the Centaur (10199) Chariklo, publié en ligne dans Nature, le 26 mars 2014.
doi : 10.1038/nature13155
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire