jeudi 27 mars 2014

Une levure avec un chromosome entièrement synthétique

Pour CAPES et Agreg
Thèmes : génétique, chromosome, levure



On connaissait déjà les YAC (pour Yeast Artificial Chromosome) qui permettent de cloner dans la levure des séquences jusqu'à 1000 kb et d'étudier les propriétés de séquences centromériques ou télomériques. Mais ces YAC étaient des assemblages de séquences déjà existantes obtenues par génie génétique classique (utilisation d'enzymes de restriction puis ligation). L'article publié dans le Science d'aujourd'hui présente cette fois-ci un vrai chromosome artificiel de levure, synthétisé de toutes pièces. Il s'agit en l'occurrence d'une version artificielle du chromosome III de la levure (on désigne les chromosomes de la levure par des chiffres romains), de 273 kb. C'est une étape importante pour la biologie synthétique qui ne s'était attaquée pour l'instant qu'à de "petits" patrimoines génétiques de virus ou de bactéries. La séquence introduite n'est pas exactement celle du chromosome III normale mais une version modifiée, simplifiée (le chromosome normal fait 316 kb) avec de multiples séquences favorisant les recombinaisons génétiques, ce qui permettra d'obtenir des mutants plus facilement pour le Recherche. Les levures transformées ont parfaitement réussi à survivre et à se reproduire avec ce chromosome III et en absence de leur chromosome III habituel.
Ce travail n'est qu'une étape pour obtenir d'ici 5 ans une levure au patrimoine génétique entièrement artificiel, ce qui représente 12 mégabases réparties sur 16 chromosomes (génome que l'on a entièrement séquencé en 1996 - premier Eucaryote à être séquencé).

Voir article du Monde.

Article original dans Science.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire