mercredi 13 novembre 2013

Archaeopteryx, la chute d'une icône

Pour Agreg et CAPES
Thèmes : évolution, locomotion, paléontologie, histoire des sciences




Archaeopteryx est un des genres fossiles les plus connus (il vivait il y a 150 millions d'années environ, au Jurassique) et présenté classiquement comme le fossile "de transition" entre les dinosaures et les oiseaux. Et c'est sans doute complètement faux, notamment depuis les travaux présentés par Michael Habib, un paléontologiste de l'Université de Californie du Sud, à un meeting à Los Angeles ce mois-ci. Ce chercheur a calculé les rapports entre les longueurs des différents éléments de son squelette et aussi réanalysé en détail l'empreinte de ses plumes. Il s'est rendu compte que ses caractéristiques anatomiques rapproche fortement Archaeopteryx d'espèces actuelles non volantes qui vivent sur des îles. Or justement les reconstitutions paléogéographiques montrent qu'Archaeopteryx vivait sur un archipel. La tendance à perdre la capacité de voler pour certains oiseaux insulaires est bien connue. D'où l'idée qu'Archaeopteryx aurait perdu secondairement ses capacités de voler. Il y a aussi une autre hypothèse toujours possible, quoique moins probable : les ancêtres d'Archaeopteryx n'auraient jamais volé et il se trouve sur une branche (!) évolutive de dinosaures à plumes non volants. En tout cas, Archaeopteryx tombe définitivement de son piédestal. On lui avait déjà volé dans les plumes récemment avec la découverte d'espèces fossiles et peut-être volantes vivant 10 millions d'années avant Archaeopteryx (Anchiornis, Xiaotingia, Aurornis) et très proches des oiseaux. Archaeopteryx restera quand même un fossile-symbole : le premier grand fossile découvert juste après la publication de De l'Origine des Espèces de Darwin (1859; découverte du fossile en 1861) et directement interprété selon la théorie darwinienne. 

Voir : http://www.nature.com/news/theory-suggests-iconic-early-bird-lost-its-flight-1.14142

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire